CHARTE DES INCROYABLES COMESTIBLES à Aix-en-Provence

Bonne intégration en ville

Les emplacements cultivés ne gênent pas les piétons,  la circulation, le stationnement. Ils reçoivent l’autorisation préalable de la Ville (pour l’espace public) ou des propriétaires (pour les espaces privés).

Riverains impliqués

Les habitants d’un lieu à cultiver sont pleinement investis, acteurs du changement qui les concerne. Ils s’impliquent à toutes les étapes. Ce résultat est à obtenir  avant  les premiers travaux.

Engagement des riverains

Les riverains qui prennent en charge un espace cultivé en ville veillent à l’esthétique et à l’entretien en toutes saisons de leurs plantes et supports, et aux conditions du bon voisinage.

Hygiène

Les cultures nourricières sont installées au plus loin des pollutions du trafic et protégées de l’intrusion des chiens et chats.

Zéro pesticide

Les cultures n’utilisent pas de pesticide, elles favorisent la biodiversité. Les plantes locales et mellifères sont bienvenues.

Enfants impliqués

Les riverains font bon accueil aux enfants, parents, enseignants venant observer, expérimenter, apprendre grâce aux interstices urbains cultivés en ville.

Production non marchande

Les productions des potagers urbains ne peuvent être vendues. Elles suscitent des liens d’échange, partage, entraide et participent au bonheur du vivre ensemble. Le partage de connaissances et de savoir-faire est gratuit. Les activités s’inscrivent dans l’éthique de la Permaculture : être attentif à la Terre, aux Humains, rendre les surplus à la Terre et au Vivant.

Ouverture

Les emplacements cultivés, publics comme privés, sont accessibles au grand public.

Biodiversité favorisée, cultures nourricières

Les légumes et aromates sont en bonne place, signifiant que le végétal nourricier a sa place tout près de la ville et même en ville.

Esprit collectif et vision long terme

Bien que les interstices cultivés soient divers et dispersés, celles et ceux qui les font vivre se relient pour cultiver aussi une vision de leur Ville future et pour lui donner forme, en particulier :

  • une ville végétalisée, arborée, ombragée, apaisée,
  • une ville aménageant une alimentation locale, bio, de saison, en circuits courts.

Version du 7 février 2017 Etat validé + nouvelle clause proposée “Riverains impliqués”