Plantes Sauvages Comestibles

Le groupe Plantes sauvages comestibles participe à l’initiative de « Transition au Pays d’Aix », qui veut augmenter la résilience, l’autosuffisance alimentaire.

Définition du groupe :

  •  Il s’intéresse à l’ethno-botanique : savoir identifier les plantes et connaître leurs usages
  •  Il réalise un partage de connaissance et de savoir-faire : On vérifie la chose, on cuisine,  on informe les autres et on célèbre les succès !

Objectifs :

  •  inviter un ethnobotaniste,
  •  participer à des recensements de plantes,
  •  collecter des graines et multiplier des plantes utiles,
  •  peaufiner des recettes savoureuses et pleines de santé,
  •  faire découvrir aux autres,
  •  participer à la résilience de proximité,
  •  animer, participer à vie de son quartier et de sa ville en replaçant ces expérimentations dans la démarche de Transition

Récit de la première réunion :
Balade … oui le talus c’était de l’Arum et non du liseron des haies (la feuille en fer de lance), le fenouil odorant, la mauve, la fausse roquette, le gaillet, … Chemin faisant nous avons reniflé, senti, touché différentes plantes, avant d’arriver au terrain d’expérimentation de la permaculture.

    

Chénopode blanc, Baies de sureau et Mauve

Nous avons découvert l’usage d’une clé d’identification qui permet par une succession de questions simples oui/non d’identifier certainement une plante et de confirmer par le toucher, le goût, l’odorat.

Clé d’identification, extrait du livre de Jeanne COVILLOT

« Clé d’identification illustrée des plantes sauvages de nos régions »

Des livres permettent de connaître les mérites ou les dangers des plantes une fois identifiées et d’autres proposent de les cuisiner simplement ou avec raffinement.
Enfin retour, repas partagé délicieux et plans d’avenir.

Premières actions :

Chacun(e) tient maintenant à jour un cahier/journal de bord des découvertes. Nous y avons déjà :
– les croquis et les mots pour savoir décrire les plantes
– la classification courante

Plus tard, quand notre groupe sera étoffé, nous pourrons faire venir des intervenants.

Pour le moment il n’y a pas véritablement de « Calendrier des réunions ».  Nous avons envie de poursuivre et ça va se préciser.