Coup de main à la Baume : réalisation de buttes pérennes

Nous nous sommes retrouvés samedi matin à la Baume avec Giuliana (animatrice du jardin), Sébastien K. et Clément (qui ont animé la journée), Catherine, Chantal, Jaafar et son fils Elias, Giulio, Léana, Maryse, Marco, Sébastien C., Stefano et Laura, Shanti ainsi que Véronique.
La matinée à été riche d’échanges sur les buttes pérennes avec de nombreuses digressions sur la permaculture ! Le fil conducteur de la journée : prendre soin de la nature et des hommes, partager équitablement !
Des auteurs à lire : Sepp Holzer et Richard Soltner
Les conseils à retenir : butte ou pas, ne pas hésiter à ajouter de ma matière végétale (mulch) au sol et diversifier/associer les cultures.
Un petit retour en images sur la journée de samedi et l’installation de 3 buttes différentes à la Baume !
Nous avons réalisé 3 buttes : 2 “terre sur terre” et 1 “Philippe forrer”
Butte 1 : nous avons creusé les allées et ajouter la terre des allées au centre pour créer la butte, puis nous avons recouvert le tout de broyat végétal (BRF séché) disponible à la Baume.
Butte 2 : même structure que la butte 1 mais en ajoutant de la paille sur les côtés et des coupes de végétaux verts au centre, pour apporter de l’azote, avant de répartir sur le dessus le broyat végétal.
Les allées ont été “paillées” avec des feuilles de platanes car elles se décomposent très lentement et permettent de protéger la terre et de garder de l’humidité au pied de la butte.
Butte 3 : (type Forrer) nous avons enlevé la terre des allées et creuser sur environ 15cm de profondeur, puis nous avons ajouter dans le trou du gros bois (tronc et branches mortes) que nous avons tassé en marchant dessus puis recouvert de branches fraiches (azote)  et comblé par la terre et du broyat végétal. Nous aurions également pu y ajouter du carton (sans colle ni encre).
Le bois interne apportera un substrat très riche mais ce type de butte met plusieurs mois pour se stabiliser (échange carbone/azote) et il est recommandé de ne pas planter de suite, mais d’attendre au moins 8 mois.
la-baume10
Nous avons ensuite arrosé bien les 3 buttes pour humidifier convenablement le tout et planté sur la butte 2.
la-baume11
—————————-
Ci-dessous : quelques photos du jardin de Clément -qui animait l’atelier- à Saint-Maximin (Var) pour rêver à ce que pourront devenir ces 3 buttes d’ici quelques années !

 

Leave a Reply